Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 10:22

LAPD-Cop-Killer-Christopher-Dorner-is-A-HERO.jpgVoici deux articles de la presse bourgeoise sur la traque et le décès de Chistopher Dorner, ex policier parti en guerre contre la LAPD. Ce fait divers est interessant car sous le traitement des médias dominant il montre le combat d'un homme (qui a des méthodes discutables) parti en guerre contre une instution, la police qui a des méthodes qui le sont beaucoup plus.

En effet, Dorner est présenté comme un fou de type Mohammed Merah. En effet il a attaqué en loup solitaire plusieurs policiers avant de connaitre un fin tragique en se "suicidant". Si on creuse un peu on se rend compte que les choses ne sont pas si simple. En effet Dorner a été licencié de la police pour "faux témoignage": c'est à dire qu'il a voulu dénoncer une bavure (des policier qui ont donné des coups de pied dans la tête d'un handicapé mental). Lors de l'enquête, le témoignage de la victime handicapée mentale n'a pas été pris en compte et il s'est retrouvé face aux témoignage de 3 policiers qui l'accusaient d'affabulation. Il a alors été mis à pied. De même, il a trouvé la mort dans des circonstances troubles puique selon la police de Los Angeles, il aurait mis le feu à son chalet après s'etre tiré un balle dans la tête!

Retour sur la traque de Christopher Dorner, ex-policier américain en cavale


 
1

La traque qui a tenu l'Amérique en haleine pendant 10 jours semble sur le point de se conclure. Mercredi 13 janvier, la police de Los Angeles (LAPD) a annoncé avoir retrouvé un corps calciné dans le chalet où Christopher Dorner, ex-policier en cavale soupçonné d'avoir tué trois personnes, s'était barricadé. Francetv info revient sur cette affaire.

Qui est Christopher Dorner et de quoi est-il accusé ?

Âgé de 33 ans, Christopher Dorner est militaire de réserve et ancien policier. En 2008, il est renvoyé du LAPD pour avoir fait de fausses déclarations à propos de l'une de ses supérieurs, Teresa Evans. Il l'avait accusé d'avoir frappé un suspect, ce qu'a plus tard démenti une commission d'enquête. Celle-ci avait par ailleurs noté que les déclarations de Dorner étaient intervenues juste après qu'il eut reçu une évaluation négative de son travail par Evans.

Dorner ne digère pas cette exclusion : lundi 4 février, il publie sur internet un manifeste (en anglais) dans lequel il menace de mort toutes les personnes qu'il juge responsables de son renvoi. Il aurait commencé à mettre ses menaces à exécution la veille, en tuant par balles un couple, dont la fille d'un officier à la retraite cité dans son manifeste. Il est également soupçonné d'avoir tiré sur deux officiers dans le comté de Riverside (Californie) dans la nuit du mercredi au jeudi 7 février, tuant l'un et blessant l'autre. Il aurait enfin blessé un autre policier dans un incident séparé.

Comment la police l'a-t-elle traqué ?

Pour mettre la main sur Dorner, le LAPD a sorti les grands moyens, puisque plus de 100 hommes ont été lancés à sa poursuite après le premier meurtre. Aidée du FBI, la police a en outre placé sous haute protection plus de 40 personnes citées dans le manifeste du suspect. Le patron de la police de Los Angeles a par ailleurs jugé Dorner "extrêmement dangereux", en raison des "nombreuses armes à sa disposition, notamment des fusils d'assaut". Cette véritable chasse à l'homme a connu des dérapages. Jeudi 7 février au matin, la police a dû reconnaître une bavure, après avoir tiré sur deux civils qui sortaient d'un véhicule identique à celui du suspect.

Tout est bon pour accélérer sa capture : dimanche 10 février, le maire de Los Angeles a promis une récompense d'un million de dollars pour toute information permettant d'arrêter Dorner.

Que s'est-il passé mardi soir ?

Dorner a été repéré mardi 12 février à la mi-journée par les autorités après avoir volé un véhicule à Big Bear. Un évènement inespéré pour les enquêteurs, qui s'étaient déclarés quelques heures plus tôt "déçus" par leur chasse à l'homme infructueuse. Certains évoquaient même l'hypothèse d'une fuite du suspect au Mexique.

Après une brève course poursuite, le fugitif a abandonné son véhicule et s'est barricadé dans un chalet isolé. Il a alors engagé des tirs avec les quelque 200 officiers qui l'encerclaient et alourdi le bilan de ses victimes, tuant un officier et en blessant grièvement un second. Le chalet a pris feu après une intervention des forces spéciales.

Après avoir dans un premier temps démenti l'information, la police citée par la BBC (article en anglais) a reconnu dans la nuit avoir retrouvé les restes d'un corps carbonisé dans les décombres.

La police se défend d'avoir sciemment tué Christopher Dorner

 

Les forces de l'ordre de Los Angeles affirment avoir simplement "tenté de neutraliser" l'ex-policier tueur retranché dans un chalet.

 

Le chalet a été dévasté par les flammes. (John Valenzuela/AP/SIPA)

Le chalet a été dévasté par les flammes. (John Valenzuela/AP/SIPA)
Sur le même sujet

Les forces de l'ordre californiennes ont nié mercredi 13 février avoir délibérément mis le feu au chalet dans lequel est probablement décédé Christopher Dorner, un ex-policier responsable de la mort de quatre personnes dans une vendetta contre la police de Los Angeles.

Au lendemain du rocambolesque épisode qui a mis fin à six jours d'une vaste chasse à l'homme en Californie (ouest), les forces de l'ordre étaient pressées de questions sur les circonstances de l'incendie du chalet où s'était barricadé la fugitif, près de la station de ski de Big Bear, à deux heures de Los Angeles.

Les restes d'un corps calciné ont été retrouvés dans les décombres et l'autopsie dira s'il s'agit du corps de Christopher Dorner - ce dont la police, qui a officiellement mis fin à la chasse à l'homme, est persuadée.

"Je peux vous dire que ce n'était pas délibéré, nous n'avons pas intentionnellement mis le feu au chalet pour faire sortir Christopher Dorner", a déclaré à la presse John McMahon, shérif du comté de San Bernardino.

Six jours de traque

John McMahon a cependant confirmé que des bouteilles de gaz inflammable avaient été jetées dans le chalet par les forces de l'ordre, après que le suspect eut refusé de se rendre.

"C'était digne d'une zone de guerre et nos officiers ont continué à avancer (...) pour tenter de neutraliser" le suspect, a précise John McMahon. "Les tirs [du suspect] continuaient mais nos officiers n'ont pas abandonné". Le mystère reste entier sur l'endroit où est resté caché le suspect pendant les six jours de recherches intensives dans la région de Big Bear.

La police a été interrogée sur ce sujet, et sur certaines informations de presse assurant qu'il serait resté terré dans un chalet à deux pas du poste de commandement du shérif, mais les autorités n'ont fourni aucune réponse.

Vendetta meurtrière

Christopher Dorner avait été repéré mardi midi après avoir volé un véhicule et avait été aussitôt pris en chasse par la police. Après avoir abandonné le véhicule, il s'était barricadé dans un chalet, qui a pris feu après un assaut des forces de l'ordre.

L'ex-membre de la police de Los Angeles (LAPD) et militaire réserviste de 33 ans s'était lancé dans une vendetta meurtrière contre le LAPD après son renvoi des forces de l'ordre en 2008, qu'il considérait injuste.

Il a tué trois personnes dont un policier entre les 3 et 7 février, et a tué un deuxième officier mardi, dans un échange de tir.

Partager cet article

Repost 0
Published by AL Montpellier
commenter cet article

commentaires

Nous contacter

montpellier@
alternativelibertaire.org

Qui sommes nous ?

Blog du Collectif Alternative libertaire (CAL) de Montpellier

AL34

 Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et

communistes libertaires vivant et travaillant sur Montpellier et son département.


Fondée en 1991, AL fonctionne sur un mode fédéraliste et autogestionnaire. L’organisation

est constituée d’une fédération de groupes locaux,


Retour à la page d'accueil

Agenda militant

Nous y serons

MANIFESTATION INTER-REGIONALE ANTIFASCISTE

MONTPELLIER    => DIMANCHE 6 AVRIL

RENDEZ VOUS A 13H A PLAN CABANES

(TRAM 3, ARRET PLAN CABANES)

Articles Par Catégories