Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 12:41

Retour sur le mouvement intégriste qui fait parler de lui en ce moment, ou les intégristes qui ne choquent pas les "republicains".

 

Les intégristes de Civitas, à l'origine des manifestations de Paris et Rennes contre la pièce de Romeo Castellucci, pratiquent le lobbying agressif.


Des manifestants intégristes prient à Rennes le 10 novembre 2011 (Stéphane Mahé/Reuters)

Tête de pont de la protestation contre l'exposition de l'œuvre « Piss Christ » à Avignon au mois de mai dernier et très actif lors de l'hommage national de Jeanne d'Arc (1er mai), l'institut Civitas dispose d'une importante capacité de mobilisation, comme on l'a vu à Rennes la semaine dernière, et en octobre à Paris lors des opérations contre la pièce de l'Italien Romeo Castellucci, « Sur le concept du visage du fils de Dieu ».

Un mouvement né en Bretagne

Fraîchement débarqué sur le marché du lobbying catholique, Civitas n'est autre que l'héritier d'une vieille tradition incarnée notamment par la Cité Catholique créée en 1946 par l'intellectuel et militant Jean Ousset, laquelle existe toujours sous le nom d'Ichtus (Institut culturel et technique d'utilité sociale).

Entre Ichtus et Civitas, c'est même une histoire de famille. Celle des Penfentenyo. Avec d'un côté, Michel de Penfentenyo, lequel se voit confier en 1969, par Ichtus, la mission de travailler auprès des élus locaux.

Il crée ainsi le Secrétariat d'information des collectivités locales et régionales (Sicler) qui aujourd'hui aide les élus ruraux à accueillir dans leur village de nouveaux commerçants ou artisans, et qui soutient les familles souhaitant créer une entreprise à la campagne.

De l'autre côté, on trouve l'actuel président de Civitas, l'amiral François de Penfentenyo.

Sur le plan religieux, le mouvement s'identifie précisément à la mouvance lefebvriste (intégriste). L'abbé de Cacqueray, un des dirigeants de l'Institut, souvent cité par le pôle jeunesse Civitas, est d'ailleurs Supérieur du district de la fraternité sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX).

Alain Escada, secrétaire général de l'institut Civitas, se défend de l'affiliation de Civitas avec cette fraternité :

« Civitas n'est pas lié en tant que tel à la FSSPX. C'est un mouvement de catholiques engagés dans la cité. Certes, nous avons ce que nous appelons un aumônier, c'est-à-dire un conseiller spirituel qui, en l'occurrence, est issu de la fraternité Saint-Pie X mais en soi, ce n'est pas un mouvement directement lié à cette fraternité. »

 

Lire le suite:link

Partager cet article

Repost 0
Published by AL Montpellier
commenter cet article

commentaires

ident 17/11/2011 16:13


Malheureusement, la "liberté de la création" est défendue par des artistes bien trop conformistes pour qu'ils soient crédibles. J'attends qu'un artiste produise un même spectacle sur Mahomet ou un
rabbin pour les entendre tenir le même discours !
La réalité, c'est que l'art est utilisé pour "maquiller" des attaques en règles contre le christianisme. Le "droit au blasphème", c'est le droit de dévaloriser le christianisme dont les valeurs ont
façonné notre culture. En revanche, toucher aux autres religions, c'est de l'incitation à la haine, donc à condamner sans une once de liberté.
La "laïcité à la française" est une tromperie ; c'est une haine à peine masquée de la chrétienté. Un maire a récemment demandé pour la cantine de son école "du hallal par souci de diversité mais
pas de poisson le vendredi pour respecter la laïcité". Deux poids, deux mesures et beaucoup d'hypocrisie.

Lorsque Dieu aura été totalement "évacué", les hommes se retrouveront seuls avec leur péché originel dans un chaos de type tour de Babel où règnera la loi de la jungle … à moins qu'une dictature ne
mette tout le monde à la botte d'un illuminé. Les athéismes nazis, fascistes et communistes nous l'ont bien fait comprendre.
Quand les hommes ne reconnaissent aucune loi supérieure ni aucune transcendance spirituelle, le pire est à craindre.


Nous contacter

montpellier@
alternativelibertaire.org

Qui sommes nous ?

Blog du Collectif Alternative libertaire (CAL) de Montpellier

AL34

 Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et

communistes libertaires vivant et travaillant sur Montpellier et son département.


Fondée en 1991, AL fonctionne sur un mode fédéraliste et autogestionnaire. L’organisation

est constituée d’une fédération de groupes locaux,


Retour à la page d'accueil

Agenda militant

Nous y serons

MANIFESTATION INTER-REGIONALE ANTIFASCISTE

MONTPELLIER    => DIMANCHE 6 AVRIL

RENDEZ VOUS A 13H A PLAN CABANES

(TRAM 3, ARRET PLAN CABANES)

Articles Par Catégories