Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 13:21

La France va très possiblement rentrer en récession. Elle l’est peut être déjà. Les conséquences ? Hausse du chômage, et regain d’austérité, ce qui ne peut amener qu’à… Plus de récession. Bien sûr, nous ne pouvons encore nous prononcer avec certitude ( toujours en mouvement, est l’avenir, comme disait l’autre… ) Mais les faits sont là.

Pour commencer, définissons la récession :  nous l’entendons au sens d’une baisse consécutive du PIB pendant deux trimestres. Pour le formuler différemment, disons que si durant 6 mois, les richesses produites par les prolos d’un pays diminuent alors on peut dire qu’il y a récession. Les chiffres là dessus proviennent de l’Insee . 

Pour l’instant, l’Insee estime à 0,3% la croissance du PIB au 3ème trimestre , et de 0% au 4ème… Tout un programme! D’autant que devant ce type d’estimations, il ne faut pas perdre de vue la perspective « optimiste » des experts de l’institut national de statistique: ils ne sont pas payés pour jouer les cassandres !

En attendant, juste quelques données pour comprendre ce qui nous fait dire que la France va rentrer en récession: 

- Le chômage n’est pas prés de baisser, d’autant que  le climat économique n’incite pas les patrons a embaucher. (1)

- Plusieurs autres pays (la Grèce, mais aussi l’Espagne, l’Italie, le Portugal) sont ou vont entrer en récession, c’est officiel. Or, il s’agit de pays qui achètent des produits a la France. Bref, la crise économique  fait baisser la demande extérieure, et donc pour reprendre coluche, puisque ils n’achètent plus ça se vend pas.

Sur les douze derniers mois, toutefois, le déficit cumulé reste historiquement élevé et atteint – 66,836 milliards d’euros. Il était de – 51,509 milliards pour l’année 2010, ont précisé, vendredi 7 octobre, les douanes. (2)

- On peut anticiper un début de crise du crédit: s’il ne faut pas s’emballer et qu’il est probable que la véritable crise bancaire éclate plutôt l’année prochaine,  on voit bien avec la crise de dexia, l’effondrement des actions des banques françaises, que celles ci sont fragilisées. Ce qui, en général, les incitent a gratter le plus de pognon en augmentant les intérêts des crédits, et à y réfléchir à deux fois  avant de préter du fric a des entreprises ou des gens qui ne donnent pas suffisamment (selon elles) de garanties. (3)

En langage d’économistes, ils appellent ça « un resserrement du crédit »… Ce qui joue sur les investissements (puisque les patrons empruntent plus difficilement, etc.)

Bref,  chômage en hausse + chute de la demande extérieure + resserrement du crédit = fort risque de récession.

Et les conséquences? L’austérité.

Déjà, suite au premières révisions des prévisions de croissance, le gouvernement a annoncé un premier plan d’austérité. Et le gouvernement annonce encore une croissance 2011 de 1,75% ! Dans la perspective d’une récession de fin d’année, il faudra réviser les besoins de l’état (en gros, il engrangera moins d’impôt, donc moins de recettes, et aura donc des besoins de financement) ce qui veut dire encore plus d’austérité…

2012, qui que soit la personne qui gagnera le pompon de la présidentielle, sera l’année de l’austérité.

D’ailleurs, le sénat, qui vient de passer sous contrôle socialiste a déclaré par la voix de la nouvelle rapporteuse de la commission des Finances, la socialiste Nicole Bricq:

  «La droite parlementaire est loin de partager l’optimisme gouvernemental, et je pense que nous pouvons trouver des mesures communes avec les députés pour accroître l’effort de rigueur»,

Tout un programme. Bien sur, on peut s’attendre  des effets de manches sur les niches fiscales, et des déclarations enflammées sur la volonté sacrée des socialos de faire payer les riches. Mais quand on parle de rigueur, en général….

 

article repris sur tantquil.net

Partager cet article

Repost 0
Published by AL Montpellier
commenter cet article

commentaires

Nous contacter

montpellier@
alternativelibertaire.org

Qui sommes nous ?

Blog du Collectif Alternative libertaire (CAL) de Montpellier

AL34

 Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et

communistes libertaires vivant et travaillant sur Montpellier et son département.


Fondée en 1991, AL fonctionne sur un mode fédéraliste et autogestionnaire. L’organisation

est constituée d’une fédération de groupes locaux,


Retour à la page d'accueil

Agenda militant

Nous y serons

MANIFESTATION INTER-REGIONALE ANTIFASCISTE

MONTPELLIER    => DIMANCHE 6 AVRIL

RENDEZ VOUS A 13H A PLAN CABANES

(TRAM 3, ARRET PLAN CABANES)

Articles Par Catégories