Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 16:04

president-chypre.jpgChypre vient de prendre la présidence tournante de l’Union Européen le 1er juillet. Son président, Dimitris Christofias, seul dirigeant « communiste » de l’UE, glapit son refus des mesures d’austérité alors que le pays vient de demander l’aide de la Troika. La réalité est tout autre : le pays a déjà mis en place deux plans d’austérité…

Mesures

Deux packages d’austérité

Bien que dans le cadre une présidence « communiste » qui « refuse » les plans d’austérité, deux plans de rigueur ont déjà été adoptés depuis le début de la crise, le dernier datant de décembre 2011. Voici la liste des mesures de « non-austérité » adoptées par les communistes Chypriotes.

- Mise en place d’une taxe de 9% sur les intérêts de certains prêts.

- Augmenitation de l’impôt sur la défense Nationale

- Augmentation des charges salariales  des fonctionnaires et gel de leurs salaires sur une période de deux ans, qui équivaut à un baisse réelle.

- Augmentation de la fiscalité sur les salaires de 0,5 à 3,5% selon l’échelle des salaires.

- Augmentation de la TVA de 15% à 17%

- Taxe royale sur les banques prélevant 0, 03% de leur chiffre d’affaire. Le grand capital tremble. 

Contexte

Malgré les deux plans d’austérité, ou peut être à cause de ceux-ci, la situation économique continue de se dégrader, et le pays doit recapitaliser sen banques exposées très fortement à la dette grecque. Fitch estime que les besoins totaux des banques chypriotes pourraient atteindre quatre milliards d'euros, soit 23 % du produit intérieur brut du pays (PIB).

Le salaire réel diminue continuellement depuis 2010. La diminution du pouvoir d’achat devrait atteindre environ 10% pour la période 2010-2013.

En dépit des  félicitations de Mario Draghi qui se congratulait des mesures de rigueur  prises à Chypre, - étouffé par un déficit public de 6,3 % du PIB-  le pays  dépose une demande d’aide à la Troika le 25 juin 2012.

 En bon schizophrène, le président Demetris Christofias, unique dirigeant communiste de l'Union européenne, a dénoncé l'échec des politiques d'austérité, dans un discours prononcé devant le Parlement européen  le mercredi 4 juillet.

Le cas chypriote est assez révélateur de la marge de manœuvre  qu’ont les néo- réformistes (de type Front de Gauche) prétendent refuser l’austérité. Malgré leurs déclarations, les communistes ont mis de manière docile en place deux plans. Même s’ils semblent rechigner à en appliquer un troisième, on est très loin de toute remise en cause du capitalisme. Comme le déclare si bien le président Christofias : « Ne vous inquiétez pas, le communiste ne va pas nuire à l'UE. Je ne vais pas faire une révolution! »

Au cas où les marché ne seraient toujours pas rassurés il rajoute : « Je n’essaierai pas d’appliquer ma propre idéologie communiste (à l’UE). J’utilise le système capitaliste, mais de façon juste

Le pas de deux du président chypriote entre la Troïka  et les capitaux russes ne devraient pas trop perturber la pleine acceptation de la rigueur par le « mouton  rouge» de l’Europe. Il nous semble par ailleurs que nous ayons plutôt affaire au « Surimi » de  l’Europe, rouge à l’extérieur et blanc à l’intérieur qu’au « mouton rouge »,  mais nous laisserons nos lecteurs trancher.

Réponses du prolétariat

Le fait que l’AEK (parti communiste) contrôle de manière efficace les syndicats limite les luttes. Il  reste  tout de même quelques éléments de réponse :

- Grève générale de 12 heures de la fonction publique  le 15 décembre  2011 qui paralyse l’ensemble du pays .

- Le2 mars 2012, le trafic sur les aéroports de Larnaca et Paphos est bloqué par la grève des contrôleurs aériens.

- Le 9 mai 2012 grève des chauffeurs de taxis sur l’ensemble de l’île.

 

Oulianov

 

Repris sur Tantquil.net

Partager cet article

Repost 0
Published by AL Montpellier
commenter cet article

commentaires

Nous contacter

montpellier@
alternativelibertaire.org

Qui sommes nous ?

Blog du Collectif Alternative libertaire (CAL) de Montpellier

AL34

 Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et

communistes libertaires vivant et travaillant sur Montpellier et son département.


Fondée en 1991, AL fonctionne sur un mode fédéraliste et autogestionnaire. L’organisation

est constituée d’une fédération de groupes locaux,


Retour à la page d'accueil

Agenda militant

Nous y serons

MANIFESTATION INTER-REGIONALE ANTIFASCISTE

MONTPELLIER    => DIMANCHE 6 AVRIL

RENDEZ VOUS A 13H A PLAN CABANES

(TRAM 3, ARRET PLAN CABANES)

Articles Par Catégories