Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 11:59

 

arton1492-copie-2.jpgVoici une chronique de l'ouvrage de Mathieu Leonard sur la première Internationale. C'est l'occasion d'un retour sur cette organisation qui a posé la plupart des questions qui ont traversé le mouvement ouvrier

 

 Le 28 septembre 1864 figure à bien des égards comme la date fondatrice d’un monde nouveau. La naissance de l’Association Internationale des Travailleurs à Londres, c’est un peu celle du marxisme puisque Marx en rédige l’Adresse et les Statuts provisoires. C’est aussi un peu celle du mouvement socialiste, puisque l’AIT précède les partis nationaux, et sera imitée de trois autres "Internationales" (trois et demi, selon le mode de calcul). La date fondatrice charrie néanmoins ses alluvions de mythe, dont il est nécessaire de faire la part. Marx, valétudinaire notoire, n’était même pas invité aux premières réunions. Loin d’être l’expression d’une solidarité prolétarienne, la conférence avait d’abord pour objet de soutenir l’indépendance polonaise face à la répression russe qui s’abattait sur elle depuis 1863. Mais, comme l’écrivait Georges Haupt, historien de la Seconde Internationale, le mouvement socialiste ressent "le besoin, l’impératif même, de relier le passé au présent", ce qui peut parfois mener une fausse lecture du passé lorsque le présent lui assigne sa loi. Réduite à des images connues et convenues, comme la gigantomachie opposant Marx à Bakounine, ou comme les couplets de "l’Internationale" toujours en bonne place des congrès de Jean-Luc Mélenchon, l’histoire de l’AIT impose une relecture par les historiens pour expliquer ce qu’elle a été. Non pour écrire " une histoire qui pourrait à nouveau nous fournir quelques enseignements nécessaires dans l’urgence des combats actuels  , il me semble que l’enjeu pourrait être autre. Disons que les débats de la Première Internationale permettent de comprendre beaucoup des attitudes aujourd’hui adoptées par la gauche et les socialistes : le rapport à la classe travailleuse et à l’Etat, le rôle de la violence ou de la participation électorale, ou les conditions d’une société plus juste et de ses moyens, tous ces débats ont été clairement posés pendant les douze ans qu’a durée l’AIT. Là réside la valeur du livre de Mathieu Léonard, L’émancipation des travailleurs, paru aux Edition La Fabrique: celle d’une chronique fidèle de "la première ébauche d’une organisation de masse mondiale"  .

Partager cet article

Repost 0
Published by AL Montpellier
commenter cet article

commentaires

Nous contacter

montpellier@
alternativelibertaire.org

Qui sommes nous ?

Blog du Collectif Alternative libertaire (CAL) de Montpellier

AL34

 Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et

communistes libertaires vivant et travaillant sur Montpellier et son département.


Fondée en 1991, AL fonctionne sur un mode fédéraliste et autogestionnaire. L’organisation

est constituée d’une fédération de groupes locaux,


Retour à la page d'accueil

Agenda militant

Nous y serons

MANIFESTATION INTER-REGIONALE ANTIFASCISTE

MONTPELLIER    => DIMANCHE 6 AVRIL

RENDEZ VOUS A 13H A PLAN CABANES

(TRAM 3, ARRET PLAN CABANES)

Articles Par Catégories