Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 13:43

Voici le témoignage du camarade Yasser Abdullah du Mouvement socialiste libertaire qui nous a expliqué ce qui se passe au Caire. Ce témoignage de première main est une preuve vivante que l’esprit révolutionnaire est vivant et bien portant, et que les jours qui viennent seront cruciaux pour les révoltes arabes.

 

 egypt.jpg

 

 

Que se passe-t-il au place Tahrir ces derniers jours ? Qui manifestait et quelle est la cause de cette lutte ?

Quelques jours avant ce vendredi 18 novembre, des proches des victimes de la révolution et des martyres ont entamé un sit-in à Tahrir réclamant leurs droits. Dix mois que Moubarrak soit tombé, aucun de ceux qui ont été accusé d’avoir tué et tiré sur le peuple durant le soulèvement n’a été envoyé en prison. De même, en juillet dernier le CSFA (la junte militaire) a créé un fond de 200 millions de livres (environ 25 millions d’euros) nommé « Le Fond des victimes et martyrs de la révolution » afin de les dédommager eux et leurs familles, mais ce n’était que de la propagande : le CSFA et le gouvernement Sharaf ont donné du travail comme collecteurs d’ordures à certaines des victimes, les victimes se sont senties humiliées et cette insulte s’est ajouté aux blessures, donc ils ont commencé un sit-in pour trouver une solution respectable. Vendredi, il a été également prévu une marche « d’un million » appelant à la fin du règne militaire et de l’autorité civile intérimaire avant avril 2012. après la marche, le sit-in s’est poursuivies, et une autre marche s’est détavhée, appelée par les partis islamistes – qui sont contre le sit-in et essaient de faire de leur mieux pour gagner les prochaines élections qui auront lieu le 28 novembre.
Donc le sit-in a été abandonné à son sort avec juste quelques dizaines de personnes. Dimanche 19, à 11 heures, les Forces de Sécurité centrales (policiers en civils) ont commence à attaquer le sit-in. Il y avait autour de 200 personnes, qui ont riposté aux forces de sécurité. Après cela, celles-ci ont commencé à utilisé du gaz lacrymogène et ils ont lancé leurs blindés sur les manifestants, roulant sur certains d’entre eux. Alors d’autres manifestants sont arrivés pour défendre le square Tahrir, et c’est ainsi que tout à commencé. Les forces de sécurité ont attaqué Tahérir, nous les avons repoussées, elles ont pris tahrir seulement une demi heure, puis nous l’avons reprise et occupé…. Maintenant,ce 20 novembre à 12 heures, il y a des affrontement en cours entre les manifestants et les forces de sécurité ainsi que la police militaire déguisée en policiers en civil.

Les frères musulmans jusqu’à récemment, ont été allié avec les autorités de transitions… Pourquoi affrontent-ils la police, ainsi que les médias internationaux le rapportent.

Après le referendum pour l’Amendement constitutionnel le 19 mars, les Frères musulmans et les autres forces islamistes, principalement les salafistes, se sont alliés avec le CSFA. Le 20 mars un cheikh salafiste a déclaré que le résultat disait « oui à l’Islam »… Ils ne voyaient pas le referendum comme portant seulement sur des amendements mais sur l’Islam, dont l’esprit selon eux se reflétait dans l’opinions des gens lorsqu’ils votaient. Ils ont prétendus que la plupart des votants étaient en leur faveur parce qu’ils représentent l’islam, et on affirmé qu’il s’agissait d’un référendum les concernant. Depuis mars, les islamists se sont élevés contre toute action directe contre le CSFA, parce qu’ils pensaient qu’ils obtiendraient le pouvoir lors des prochaines élections, donc qu’ils avaient à faire un compromis avec la junte… mais maintenant ils ont le sentiment que le CSFA les a bluffé, en utilisant leur influence pour renforcer leur propre pouvoir.

Maintenant, la junte et les islamistes sont des frères ennemis, ils peuvent se crier dessus mais ne vont pas s’affronter réellement. Les affrontement actuels n’ont rien à voir avec les frères musulmans ou tout autre parti islamiste, et même avec un quelconque autre parti. La majorité des partis a maintenant pour but le parlement et non la révolution. Seule une coalition gauchiste a annoncé qu’elle pense boycotter les prochaines élections, tous les autres partis sont focalisés sir les prochaines élections et ils n’ont pas rejoint l’occupation de Tahrir. A Tahrir il n’y a maintenant que les principales forces révolutionnaires et les jeunes inorganisés qui sont prêt à se battre pour leur droits, en défense de la révolution. Les partis politiques cherchent un compromis avec la junte, essayant de gagner les prochaines élections pour prendre le pouvoir en s’accordant avec le CSFA… Donc dire que les affrontements actuels sont l’œuvre des frères musulmans out tout autre force politique organisée n’est rien d’autre qu’un gros mensonge diffusé par les médias institutionnels.

Y a-t-il un potentiel pour un mouvement populaire dans ces manifestations ? Penses-tu que l’armée va consolider son pouvoir ou qu’il y aura une nouvelle vague révolutionnaire ?

Le potentiel pour le mouvement populaire est maintenant très fort… le 19 novembre, j’ai eu l’impression d’être revenu au 25 janvier, les principaux slogans sont maintenant « A bas le règne de l’armée » et « le peuple demande la chute du régime ». Il y a eu des affrontements aussi à Alexandrie et Suez. Les victimes s’élèvent pour le moment (minuit) à un mort au Caire et 2 à Alexandrie. Aujourd’hui il est prévu un jour d’action contre le CSFA dans toute l’Egypte. Cette action n’est pas planifiée par les partis politiques, ce qui est une chose positive, car 10 mois après la révolution les gens réalisent que leur pouvoir réside dans un mouvement collectif et sans leader, et ils réalisent maintenant que tous les partis politiques sont des traitres qui cherchent seulement à obtenir des sièges au parlement. Je ne pense pas que la junte puisse consolider son pouvoir. Ils sont maintenant confrontés à de gros problèmes, car d’un côté, leurs alliés demandent qu’ils transfèrent leur autorité à l’occasion des élections, de l’autres, les manifestants se révoltent dans les rue pour poursuivre la révolution. Je pense que nous pourrons voir dans les jours qui viennent toutes les formes d’action contre le CSFA.

Traduction française : Berckman, (CGA)

Partager cet article

Repost 0
Published by AL Montpellier
commenter cet article

commentaires

Nous contacter

montpellier@
alternativelibertaire.org

Qui sommes nous ?

Blog du Collectif Alternative libertaire (CAL) de Montpellier

AL34

 Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et

communistes libertaires vivant et travaillant sur Montpellier et son département.


Fondée en 1991, AL fonctionne sur un mode fédéraliste et autogestionnaire. L’organisation

est constituée d’une fédération de groupes locaux,


Retour à la page d'accueil

Agenda militant

Nous y serons

MANIFESTATION INTER-REGIONALE ANTIFASCISTE

MONTPELLIER    => DIMANCHE 6 AVRIL

RENDEZ VOUS A 13H A PLAN CABANES

(TRAM 3, ARRET PLAN CABANES)

Articles Par Catégories