Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 15:34
Manif pro-Palestine interdite à Paris: le témoignage des militants d'AL

Le gouvernement socialiste durcit sa répression des mouvements sociaux. Après avoir interdit la manifestation pro Palestine du 19 juillet à Paris, la police attaque les manifestants. Voici le témoignage de militants d'Alternative Libertaire présents sur les lieux...

Manuel Valls ne voulait pas de manifestation de soutien à la Palestine à Paris ? Il en a eu plusieurs !

Le gouvernement Valls a voulu interdire la manifestation parisienne prévue ce samedi 19 juillet en soutien à la Palestine occupée. La raison ? De prétendus « débordements » à la précédente manifestation parisienne qui, pourtant, ont été directement provoqués par la Ligue de défense juive (LDJ), un groupe de combat d’extrême droite. La vérité est, qu’en réalité, ce gouvernement a choisi son camp : celui des bourreaux.

Mais on ne peut empêcher la solidarité de s’exprimer. Métro Barbès, ce samedi, à l’heure dite, des milliers de personnes étaient au rendez-vous. Dans la foule, aux côtés de très nombreux drapeaux palestiniens, flottaient des drapeaux du NPA, d’Alternative libertaire et d’Ensemble. L’Union syndicale Solidaires était là aussi, ainsi que des militants de la FA et les principaux groupes de soutien à la cause palestinienne (GUPS, Génération Palestine...).

Face à nous, des hordes de robocops interdisant le départ en manifestation.

Lasse d’être ainsi immobilisée, la foule est alors partie en manifestation à rebours, en remontant le boulevard Barbès. A peine avait-elle fait quelques dizaines de mètres que la foule était de nouveau bloquée par la police, à hauteur du métro Château-Rouge. Les premiers tirs de grenades lacrymogènes n’ont pas tardé. Mais celles-ci n’ont réussi qu’à provoquer le départ de plusieurs petites manifestations dans les rues adjacentes.

Alternative libertaire a, pour sa part, marché avec plusieurs centaines de personnes qui ont gravi Montmartre, jusqu’à atteindre le Sacré-Cœur à quelques centaines. Les rues de la butte ont résonné tout du long des slogans pour la Palestine libre ! Depuis le Sacré-cœur, les anticolonialistes ont ensuite redémarré une manifestation sauvage que la police, malgré ses efforts, s’est avérée incapable de stopper.

Remontée bientôt à 2000 personnes environ, la manif s’est vue de nouveau bloquée par les CRS. Elle a alors emprunté les boulevards de Magenta, de Strasbourg et de Sébastopol, gonflant jusqu’à 3000 personnes, dans une ambiance vindicative et sereine à la fois. Elle ne s’est dispersée qu’une fois parvenue aux Halles-Châtelet. Autant dire que nous avons fait largement passer notre message de solidarité, sans doute même davantage que si la préfecture nous avait accordé le traditionnel parcours Bastille-Nation !

Pendant ce temps, à Barbès, où quelques militants d’AL étaient restés, cela tournait à l’émeute, avec jets de projectiles, tirs policiers au Flash-ball, poubelles incendiées et affrontements jusque dans la soirée. Trente-trois interpellations sont à déplorer.

A ce stade, il est important d’apporter une précision : aussi bien à Barbès que dans la manifestation sauvage, les saillies antisémites ont été rares et bien isolées. L’intelligence collective de la foule, son autodiscipline dans une situation pourtant tendue, ont été impressionnantes. Ici, une ahurie brandissant un ananas [1], avant d’être rabrouée ; là, un jeune faisant une quenelle provoquant aussitôt l’intervention de manifestant.e.s lui expliquant le sens réel de son geste, et pourquoi il n’avait rien à faire ici. Dans un autre registre, quelques exaltés ont clamé çà et là « Allahu akbar » sans que personne ne les suive.

Dans le reste de l’Hexagone, la solidarité s’est exprimée également dans la rue puisque des milliers de personnes ont manifesté à Marseille, Tours, etc.

Plus que jamais, exprimons notre solidarité avec les palestiennes et les Palestiniens. Exigeons l’arrêt des offensives israéliennes contre la Bande de Gaza !

Plus que jamais, dénonçons l’attitude complice du gouvernement français vis-à-vis des crimes du gouvernement israélien !

Des manifestant.e.s d’Alternative libertaire, le samedi 19 juillet

Repost 0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 08:54
Des milices fascistes dans le métro lyonnais-riposte des libertaires

Les groupuscules fascistes multiplient les milices "anti-racailles". Dernière manifestation de cette tendance puante, les Identitaires entendaient "chasser la racaille". Ils ont du battre en retraite face aux libertaires unis de l'AL, la CGA et la CNT...

Le groupuscule Génération Identitaire (anciennement Jeunesse Identitaire) est coutumier du « happening » médiatique sans lequel il ne serait pas très visible. Leur dernier coup n’est rien de moins qu’une tournée dite « de sécurisation » des transports en commun qui n’est qu’un prétexte à une propagande raciste. Le lundi 14 avril, des militantEs de la CLAF (Coordination libertaire antifasciste) ont perturbé, avec l’aide des habitantEs du quartier de la Guillotière, la pseudo action de sécurisation des identitaires lyonnais.

Pas de milice fasciste dans les transports en commun et nulle part ailleurs.

Les faits ont déjà eu lieu à Lille le 14 mars der­nier et à Lyon une pre­mière fois le 25 mars. Il est à noter que ce groupe fas­ciste n’en est pas à son coup d’essai puisqu’en juillet 2010, il pro­cé­dait à la même pro­vo­ca­tion raciste sur les berges du Rhône.

Comme toute action de ces mili­tants d’extrême droite, elle n’a pour objec­tif que d’avoir lieu une fois et face caméra si pos­si­ble, les médias ser­vant de caisse de réso­nance à une opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion qui vise à les faire connaî­tre du grand public.

À Lyon la pre­mière virée dans le métro avait été un flop en terme de venue jour­na­lis­ti­que. Mais le lundi 14 avril, les Identitaires avaient conviés la presse régio­nale quo­ti­dienne et un ’grand’ média (Canal plus) pour les suivre.

Complaisance policière avec les fascistes, tentative d’intimidation contre les antifascistes

La CLAF (coor­di­na­tion liber­taire anti­fas­ciste avec AL, CGA, CNT) a donc décidé le soir de leur « action » (ndrl lundi 14 avril) de dis­tri­buer un tract (en pièce jointe) à Bellecour rap­pe­lant qui étaient les nervis de Générations Identitaires et sur­tout les nom­breu­ses agres­sions dont ils ont été auteurs.

La police s’est char­gée de pro­té­ger les mili­tants racis­tes dans la soirée (alors même qu’ils déver­saient leur pro­pa­gande raciste dans le métro en y fai­sant la milice). Elle a par contre pro­cédé à un contrôle d’iden­tité sur des per­son­nes qui se ras­sem­blaient contre cette milice place Bellecour puis a tenté de leur arra­cher les tracts qu’elles dif­fu­saient . L’atti­tude de la police était net­te­ment plus com­plai­sante avec les mili­tants iden­ti­tai­res.

Vers 20h, l’infor­ma­tion est donnée que la milice Identitaire est dans le métro et qu’elle se dirige vers Guillotière. Les mili­tan­tEs de la CLAF ont donc décidé de les accueillir comme il se doit avec le sou­tien des habi­tan­tEs du quar­tier en scan­dant « milice fas­ciste hors du métro, milice raciste hors du métro » et « Oui à l’auto­dé­fense, non aux fachos ! ».

Les fas­cis­tes se sont alors repliés dans la rame de métro (arrêté un quart d’heure) pro­té­gés par la police natio­nale, la BAC et les agents des TCL. Le métro est resté à l’arrêt alors que les usa­gers sor­taient au fur et à mesure que nous expli­quions qui étaient cette « milice iden­ti­taire », auteu­rEs d’agres­sions racis­tes pré­ten­dant « sécu­ri­ser » le métro. Le tout sous l’œil avide des jour­na­lis­tes bien pré­sents. Ce fut donc un total échec de leur com­mu­ni­ca­tion.

On notera donc que la police natio­nale aux ordres du Parti ’socia­liste’, que les agen­tEs TCL de mes­sieurs Rivalta (Sytral) et Baverez (Keolis), que la police muni­ci­pale de Monsieur Collomb ont col­lec­ti­ve­ment concouru à pro­té­ger une milice fas­ciste dans le métro des TCL, mais on notera aussi qu’un élan popu­laire des habi­tan­tEs du quar­tier Guillotière et des usa­ge­rEs ont mis en déroute le plan de com­mu­ni­ca­tion raciste du grou­pus­cule fas­ciste Génération Identitaire .

Vidéo dis­po­ni­ble ici : http://youtu.be/8lQ­fIr­Q1RmM

Alternative Libertaire (AL) , Coordination des Groupes Anarchistes (CGA) et Confédération Nationale du Travail (CNT)

Repost 0

Nous contacter

montpellier@
alternativelibertaire.org

Qui sommes nous ?

Blog du Collectif Alternative libertaire (CAL) de Montpellier

AL34

 Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et

communistes libertaires vivant et travaillant sur Montpellier et son département.


Fondée en 1991, AL fonctionne sur un mode fédéraliste et autogestionnaire. L’organisation

est constituée d’une fédération de groupes locaux,


Retour à la page d'accueil

Agenda militant

Nous y serons

MANIFESTATION INTER-REGIONALE ANTIFASCISTE

MONTPELLIER    => DIMANCHE 6 AVRIL

RENDEZ VOUS A 13H A PLAN CABANES

(TRAM 3, ARRET PLAN CABANES)

Articles Par Catégories