Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 21:38

concertbateaugaza

Repost 0
Published by AL Montpellier - dans Infos locales
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 19:51

APPEL DU COLLECTIF ANTI LOPPSI DE MONTPELLIER 

« RESTE A QUAI » : NON à LOPPSI 2

 

RASSEMBLEMENT ET MANIFESTATION, 5 février, MONTPELLIER, 15h

Départ Peyrou, arrivée VILLAGE D' HABITATS LEGERS à l'ESPLANADE du Corum.

 

VENEZ NOMBREUX AVEC VOS PANCARTES, BANDEROLES, MEGAPHONES, TENTES, INSTRUMENTS DE MUSIQUE etc...

FAITES FONCTIONNER VOTRE IMAGINATION !

 Et pour tout ceux qui n'ont pas pu participer au café/débat de mercredi...et les autres d'ailleurs aussi, café citoyen en fin de manif en présence de Gilles SAINATI et de plusieurs avocats pour s'informer et débattre sur la Loi d'Orientation pour la Programmation et la Performance de la Sécurité Intérieure (LOPPSI2), la sécurité et la répression.

Gilles Sainati est magistrat – membre du Syndicat de la magistrature et auteur de plusieurs ouvrages et articles sur le problème de la sécurité. Il a codirigé, avec Laurent Bonelli, /La Machine à punir/ (L’Esprit frappeur, 2001), /La Décadence sécuritaire/, avec Ulrich Schalchli, (éd. La Fabrique, 2007).

Repost 0
Published by AL Montpellier - dans Infos locales
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 18:17

Nos territoires, nouveaux terrains de jeu des pétroliers !

JEUDI 10 Février de 19 h à 22h

**Réunion d’INFORMATION

***ST Jean du Gard (30)

 

Salle Stévenson, avec Fabrice Nicolino, journaliste ,écrivain, lanceur d’alerte

 

Sortir de la dépendance énergétique pour aller vers l’autonomie et la sobriété :

un principe de responsabilité pour protéger notre environnement et les ressources naturelles!

 

Projection de films, diaporama, débat, création d’une coordination régionale, entrée libre, buvette

 

[*Collectifs d’information et de résistance des Piémonts Cévenols*]

info générale http://pasdegazdeschiste.proximites.net/

info locale : www.gazdeschiste-cevennes.com

contact :info@gazdeschiste-cevennes.com

Repost 0
Published by AL Montpellier - dans Infos locales
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 22:02
Repost 0
Published by AL Montpellier - dans Infos locales
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 21:47

Le 21 Octobre 2010, dans le cadre de l'intensification de la lutte

contre la réforme des retraites de l'automne dernier, le collectif

interprofessionnel contre la réforme des retraites, a décidé d'occuper

partiellement l'Agence Pôle Emploi de l'avenue de Toulouse à Montpellier.

 

A cette période, le mouvement se radicalisait et les actions de blocage

de l'économie s'intensifiaient, se généralisant dans tout le pays.

Durant cette même période l'État a décidé de passer à la

contre-offensive. S'appuyant sur les discours de médias qui parlent des

« casseurs » ou qui inventent une autre catégorie de « casseurs »

(celles et ceux qui bloquent), le premier ministre condamne

« l'intimidation, les blocages et la violence » synonyme selon lui de

« négation de la démocratie et du pacte républicain ». Et le porte

parole du gouvernement assure que celui ci « ne laissera pas bloquer le

pays par les piquets de grèves.»

 

Lors de cette action, nous avons diffusé des tracts afin d'informer et

de mobiliser les chômeurs et chômeuses comme les salarié-e-s du Pôle

Emploi. Les discussions nous ont permis de nouer des contacts. Nous

avons décidé par la suite de partir en manifestation sur l'avenue de

Toulouse. Au bout de 5 minutes et après avoir parcouru environ 300

mètres, tout d'un coup (sans la moindre sommation) au moins deux

voitures de la Police ont fondu sur le cortège. Simultanément, plusieurs

policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) ont violemment chargé les

manifestant-e-s distribuant des coups de matraque. Les policiers ont

arrêté et mis en garde à vue 5 personnes au total.

Parmi elles, Giorgos, syndicaliste à la CNT, militant à la Coordination

des Groupes Anarchistes, participant au mouvement social contre la

réforme des retraites, a été arrêté.

 

Aucune charge n'a été retenue suite à l'action. Les 4 personnes arrêtées

avec Giorgos ont été relâchées sans poursuites. Il en aurait été de même

pour Giorgos s'il avait accepté de se soumettre au prélèvement ADN. Ce

« crime » est passible d'1 an de prison ferme et de 15000 euros

d'amende. Son opposition au contrôle social, s'est traduit ici par un

refus de fichage génétique. Pour justifier les poursuites les policiers

ont inculpé Giorgos pour porte d'arme de 6ème catégorie : un « Opinel »

lui servant pour le pique-nique !

 

En fait ce n'était qu'une arrestation parmi des milliers d'autres

pendant cette période. Depuis des années l'État organise la restriction

de nos libertés et vise celles et ceux qui lui résistent en votant des

lois : la LSQ (Loi sur la Sécurité Quotidienne) – la Loi Perben I - LSI

(Loi sur la Sécurité Intérieure) – la Loi sur la prévention de la

délinquance... et actuellement la LOPSSI 2.

Devant cette surenchère de lois criminalisant le mouvement social, il

est nécessaire de s'organiser face à la répression et de défendre nos

libertés.

 

*Le procès de Giorgos est prévu le 16 Février a 14h au Tribunal

Correctionnel de Montpellier.* 

Nous demandons à toutes et à tous de venir ce jour-là soutenir Giorgos

pour montrer notre opposition à la criminalisation du mouvement social

et à la surenchère sécuritaire.

 

/Premiers signataires : AL 34, ATTAC 34, CNT UD 34, CGA 34, FA 30-84, FASE Montpellier, LDH 34, Solidaires 34, Sud Éducation 34/ 

 

Repost 0
Published by AL Montpellier - dans Infos locales
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 19:56

La Coordination des comités de soutien aux sans-papiers appelle toutes les organisations et les individu-es et à venir participer à un rassemblement au Tribunal Administratif ce vendredi 17 décembre à 9H30 heures (6 rue Pitot).

Nous assisterons ensuite à l'audience concernant Fouad et Youssef, membres du comité Figuerolles qui font partie des 72 personnes qui, le 18 mai dernier, ont réussi à imposer à la préfecture le dépôt collectif de leurs dossiers de demande de régularisation. Depuis, quelques réponses négatives (refus de séjour) sont arrivées et les sans-papiers contestent cette décision devant le tribunal administratif. Comme les autres, elles ont des raisons légitimes à vivre ici.

En appelant à soutenir Fouad et Youssef, nous souhaitons montrer que, malgré le durcissement de la préfecture, les sans-papiers de la Coordination restent uni-e-s et déterminé-e-s à poursuivre la lutte collective pour leur régularisation. La solidarité restera de mise lors des différentes démarches décidées : recours gracieux en préfecture et devant le tribunal administratif, démarches pour ne pas laisser les refus implicites s'installer comme la norme, manifestations etc.

Manifester vendredi au Tribunal Administratif sera affirmer, au-delà du réel soutien à Fouad et Youssef, ce combat pour la régularisation de l'ensemble des dossiers déposés le 18 mai dernier.

Aucun être humain n'est illégal !

Liberté de circulation et d'installation !

Régularisation de tous les sans-papiers !

La Coordination des comités de soutien aux sans-papiers est composée de :Comités de la Paillade, Comité de Figuerolles, Alternative Libertaire, Coordination des Groupes Anarchistes, CNT Union Départementale 34, FASE, LDH Montpellier, NPA 34, Parti de Gauche, RUSF, Solidaires 34—

Coordination des comités de soutien aux sans-papiers c/o Union Solidaires 23 rue Lakanal, 34000 MONTPELLIER 06.78.88.82.37 coordination-sans-papiers@no-log.org       site : http://soutienauxsanspapiers.hautetfort.com



Repost 0
Published by AL Montpellier - dans Infos locales
commenter cet article
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 20:36

Témoignage de Sophie sur ce qui s'est passé :

« Le mardi 9 novembre on est partis de Clémenceau pour aller à la Comédie, où les lycées devaient se rejoindre. Arrivés là-bas, on était une cinquantaine. On nous donne les tracts à distribuer, et nous commençons tout de suite. Là, un fourgon de la police municipale arrive et nous dit d'arrêter de tracter sur la place de la Comédie. On décide de bouger, car on ne veut pas d'ennuis avec la police. On va donc au Rives du Lez, sur l'avenue Mendes France au feu rouge. Là, on a ralentit un peu la circulation, mais on tractait. On ne pouvait pas faire autrement. On ne s'est pas mis au milieu en bloquant tout. Quand les voitures avaient les tracts, on les laissait passer. Tout d'un coup, on entend des sirènes, donc on se met tous sur le trottoir. Les policiers nationaux arrivent en uniforme avec deux camions et une voiture (peut-être même plus, je m'en rappelle pas trop). Là, certains lycéens entendent les policiers dire "on prend les gros bras". Donc, tout le monde crie "Ils prennent les gros bras. Les gars, courrez". Ils prennent deux "gros bras" et en mettent un dans un camion, l'autre dans une voiture. Un garçon se précipite et demande "c'est quoi ton nom ?" Il se fait embarquer lui aussi dans le camion, une autre qui le suivait crie "T'a le numéro de l'avocat ?". Hop, dans le camion lui aussi. Un lycéen de Jean Monnet arrive après eux et dit au policier qui ont embarqué nos quatre camarades "s'il vous plaît relâchez les, ils ont rien fait" d'une voie calme. Le policier sort sa matraque et le tape violemment à la hanche, et lui met un chassé dans les jambes, ce qui l'a fait tomber (il a d'ailleurs un bleu énorme à la hanche). J'étais à 5 centimètres, et je suis restée là, choquée, en le regardant se relever. Tout le monde a applaudit ironiquement la police, et moi j'ai rien fait, bugant en revoyant la scène, mais comme j'étais la plus proche, c'est moi qu'ils ont pris. Tout ce paragraphe c'est déroulé en 30 secondes.

J’étais dans la voiture avec Clément de Jean Monnet (moi je suis de Clémenceau). Dans le camion il y avait Nat de Paul Valéry, Roman de Joffre, et Laurie de Sète (lycée Charles de Gaule). Nous étions tous mineurs. Dans le camion, les flics les ont traités de "petit pédé" (c'est ce qu'ils m'ont dit... moi j'étais en voiture pas dans le camion). Apparemment, y'a un flic qui a demandé à un des gars qui se sont fait arrêter avec moi (je sais plus lequel) si il voulait bien signer une décharge comme quoi le flic n'été pas responsable de ce qui s'était passé pendant l'interpellation. Ca va, il est pas débile, il a pas signé. Arrivé à l'hôtel de ville, on a été fouillé et on nous a interrogé individuellement. Nat (l'étudiant de Paul-Va), pendant qu'on attendait pour l'interrogatoire était stressé, sous pression (comme nous tous) et il a sorti à un flic (tout en étant d'un calme étonnant) qui parlait super mal "t'as vu comment tu parles ? Le flic a réagi au quart de tour, il a dit :"Ouais, t'as de la chance que j'ai l'uniforme, sinon si je te croise dans la rue je te nique ta gueule. Je te jure je vais te rechercher, et je vais te défoncer ta petite gueule, parce que quand t'a des reubeux en face de toi, tu fermes direct ta gueule..."Bref, il a fait un speech de 5 minutes en répétant à chaque fin de phrase "je te nique ta gueule". Je me souviens juste du début, parce que après c'était tellement répétitif que ça m'a saoulé, j'ai même plus écouté sinon j'allais péter un plomb, et c'est exactement ce qu'ils voulaient.

...

Quand les manifestants qui avaient distribué les tracts avec nous sont allés faire un sitting à 13 heures devant l'hôtel de police, la police leur avait déclaré que nous serions relâchés à 14H et sans aucune poursuites. Mais on est rentrés à midi au commissariat central, et ce n'est qu'à cinq heures qu'ils ont appelés les parents (soi-disant qu'ils avaient oubliés de les prévenir). Or, comme nous n'étions pas majeurs, nous ne pouvions sortir sans les parents. Ce qui fait que le premier est finalement sorti à 18H et le dernier à 19H. Nous sommes donc restés entre 6 et 7H à l'hôtel de police.

Nous sommes pourtant convoqués au tribunal le mercredi 15 décembre à 10H30 pour le motif d'entrave à la circulation. Ils ont mis sur la convocation que nous avons bloqué la voie à l'aide d'objet et que nous nous sommes mis au milieu sans bouger, ce qui est totalement faux. Certains policiers m'ont dit que je risquais 4500 euros d'amende et 2 ans de prison pour mineur, mais ils ont dit des choses différentes à chacun pour nous perdre. »

Sophie

Repost 0
Published by AL Montpellier - dans Infos locales
commenter cet article
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 20:19

bateaugaza10decembre.jpg

Repost 0
Published by AL Montpellier - dans Infos locales
commenter cet article
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 12:39

on-nous-mene-la-crise-fly.jpg

Repost 0
Published by AL Montpellier - dans Infos locales
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 22:32

"Sacco et Vanzetti"

Projection suivi d'un débat animé par Ronald Creagh

Un extrait du film

Jeudi 2 décembre 2010 à 19h45 au Diagonal Capitole, 34 Montpellier.



"La Cécilia"

"Une communauté anarchiste au Brésil au début du XXème siècle"

Projection suivi d'un débat animé par Isabelle Felici

Vendredi 10 décembre 2010 à 20h00 au Centre Ascaso Durruti, 6 rue Henri René, 34 Montpellier.

Repost 0
Published by AL Montpellier - dans Infos locales
commenter cet article

Nous contacter

montpellier@
alternativelibertaire.org

Qui sommes nous ?

Blog du Collectif Alternative libertaire (CAL) de Montpellier

AL34

 Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et

communistes libertaires vivant et travaillant sur Montpellier et son département.


Fondée en 1991, AL fonctionne sur un mode fédéraliste et autogestionnaire. L’organisation

est constituée d’une fédération de groupes locaux,


Retour à la page d'accueil

Agenda militant

Nous y serons

MANIFESTATION INTER-REGIONALE ANTIFASCISTE

MONTPELLIER    => DIMANCHE 6 AVRIL

RENDEZ VOUS A 13H A PLAN CABANES

(TRAM 3, ARRET PLAN CABANES)

Articles Par Catégories