Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 11:29

Voici un article qui date d'un an sur l'importance pour les libertaires d'investir l'outil de communication qu'est Internet à l'heure ou l'extrême droite y déverse allègrement son fumier idéologique. Y est abordé notamment la question de l'utilisation de la vidéo à laquelle on pourrait rajouter celle des réseaux sociaux....

 


Nous sommes fin août 2012, quel bilan peut-on faire de l'avancée des idées anarchistes ? à vrai dire, rien d'exceptionnel. Seuls quelques points positifs masquant une bien triste réalité : ça ne prend pas. Et la raison la plus évidente qui peut venir à l'esprit est que nos tendres et aimés gouvernements n'ont pas encore tabacé suffisemment le pauvre peuple à coup d'austérité, pas comme en Espagne ou en Grèce où les mouvements anarchistes se portent plutôt bien et sont très actifs, tout comme l'extrême droite d'ailleurs, dont la recrudescence est plus qu'inquiétante.
On peut donc se poser la question suivante : pourquoi alors que notre pays est plus épargné par la crise que la Grèce, l'extrême droite française parvient tout de même à faire électoralement presque le double de l'extrême droite greque (aube dorée + droite nationaliste réunis) ?
N'est-ce pas la preuve que le problème vient surtout de l'impuissance de l'extrême gauche face à ce "nouveau" fléau ? C'est tout simplement indéniable, et si l'extrême droite a pu à ce point dépecer l'extrême gauche, jusqu'à s'approprier une partie de son discours grâce à ces habituels renversements réthoriques, c'est aussi parce que personne ne s'y est opposé et qu'il serait temps de mettre fin à cette immense mascarade.


Pour faire simple, on va dans une première partie voir qui représente actuellement l'extrême droite et quelles sont leur méthodes pour ramener à elle un maximum de monde ; on verra ensuite la stratégie à adopter pour à la fois faire barrage à l'extrême droite, la faire reculer, mais également diffuser les idées anarchistes.


Partie 1 : L'invasion de l'extrême droite partout où nous ne sommes pas.


D'aucuns disent que l'extrême droite a beaucoup changé, qu'elle est dédiabolisée, qu'en somme hitler c'est du passé, et bien c'est à nous de montrer la vérité, et une petite analyse s'impose.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas déjà l'extrême droite, la voici :

http://laregledujeu.org/files/2012/03/l ... ncaise.jpg

Cette carte nous montre plusieurs choses : premièrement l'extrême droite est très désorganisée et globalement ses deux axes de lutte sont l'antisémitisme et l'islamophobie, certains groupes étant pro-islam et antisémites tel quel égalité et réconciliation d'alain soral, d'autres à l'opposé comme le bloc identitaire ou riposte laïque qui sont pro-juif et anti-islam. Chose très importante à retenir : l'extrême droite est divisée, en ajoutant à cela son habituel écran de fumée confusionniste, et on y comprend plus rien. C'est d'ailleurs cet art de la confusion qui permet à des réactionnaires tels que éric zémmour ou alain soral de se dire "marxistes" et "socialistes" tout en étant "nationalistes", ce qui moi me fait plutôt penser au national-socialisme, c'est à dire au nazisme...
Bien sûr en les écoutant parler, on se rend compte qu'ils n'ont probablement jamais lu une seule ligne de Karl Marx, pas étonnant.

Autre chose que l'on peut remarquer, et c'est l'un des atouts de l'extrême droite, elle possède beaucoup de groupes très forts dans le domaine médiatique, que ce soit télévisuel et électoral (front national), ou sur internet (bloc identitaire, égalité et réconciliation) voire parfois dans la rue, sous forme de tracts et d'autocollants assez trompeurs (mouvement d'action sociale) et enfin (je garde le meilleur pour la fin) : les catholiques intégristes qui sont passés maîtres dans l'art du buzz médiatique, notamment avec les pièces de théâtre "blasphématoires" tel que 'Golgotha Picnic'.
Bref, vous l'aurez compris, l'extrême droite a peu d'idées, est souvent constituée d'ignorants qui remodèlent l'histoire comme ils le souhaitent, mais a pour vrai force de savoir propager ses idées de façon efficace, et comme nous allons le voir, la montée de l'extrême droite n'est pas dûe qu'à la crise et au chômage...

Voici une carte de la progression de l'extrême droite en europe :

http://garrigouannesophie.files.wordpre ... roite1.jpg

Première chose étonnante, l'extrême droite n'est pas la plus forte là où la crise est la plus forte : son bastion principal est l'Italie (et je me permettrai de préciser : l'Italie du nord, car au sud, l'extrême gauche étant bien plus puissante qu'au nord, les facistes y sont très peu implantés). On voit ensuite des pays comme la Grande Bretagne, la France, la Roumanie qui pourtant ne sont pas nécessairement les plus touchés par la crise mais ont une extrême droite de plus en plus forte. La Grèce et l'Espagne, pourtant bastion de la crise économique et de l'austérité, sont relativement "épargnés".

Alors qu'est-ce qui explique la montée de l'extrême droite en europe ? si ça n'est pas la crise, il y a bien autre chose... Et cette chose, c'est l'extrême gauche, ou plutôt son inquiétante absence dans tous les pays où l'extrême droite monte : il n'y a qu'à voire en Italie, où au nord l'extrême gauche (communistes, anarchistes,...) a quasiment disparu, laissant la place aux facistes de tous poils soutenus par les gouvernements de la droite traditionnelle. C'est dans ces pays-là qu'on observe alors les plus ignobles résurrections des identitaires, des xénophobes, etc... matraquant toujours le même discours contre les travailleurs étrangers, et qui, bien que prétendant être "anti-système", deviennent la main armée de la bourgeoisie pour balayer toute résistante à l'austérité et au capitalisme.

En somme, l'extrême droite s'infiltre vicieusement partout où nous ne sommes pas, et ça n'est pas seulement sur le terrain électoral : l'enjeu principal où l'extrême droite est en train de gagner, c'est internet. Et si c'est un enjeu principal, c'est parce qu'aujoud'hui, les mouvements politiques ne sont plus comme avant, et que les plus jeunes comme les plus vieux s'informent de plus en plus sur internet, (et parfois se désinforment aussi hélas...). La stratégie adoptée par l'extrême droite pour envahir le net a été très simple et rudement efficace : submerger internet par une quantité croissante de désinformation et de médias tels que des documents mais surtout des vidéos et des blogs incitant à rejoindre l'extrême droite. Que ce soit en propageant le conspirationnisme ou la haine de l'étranger, l'extrême droite a oeuvré à faire en sorte de se dédiaboliser en diabolisant ses adversaires qui formeraient un complot pour la faire taire. Cette stratégie redoutable a fait ses preuves et a fait des émules ; partout à l'extrême droite, c'est par internet et de manière générale, les médias, qu'elle progresse. On l'a vu en 2002 avec TF-Haine tenu responsable du score de le pen à cause de ses multiples reportages sur la délinquance dans les quartiers, etc... Maintenant tout se passe sur internet, et c'est toujours le même procédé : faire peur pour manipuler, diviser pour mieux règner...


Partie 2 : Anarchie 2.0 : vers une nouvelle stratégie de diffusion des idées.


Rien n'est perdu dans ce combat où nous avons toutes nos chances, seulement faut-il savoir comment s'y prendre pour endiguer l'extrême droite, pour propager nos idées, et mener à l'émergence d'un vrai mouvement révolutionnaire de masse. Il est temps pour le mouvement anarchiste d'investir le web, et vous avez compris pourquoi : pour combattre l'extrême droite sur son terrain le plus fertile.

Pour cela, à mon avis, seule une coordination efficace et une action bien menée peuvent porter leurs fruits, et ce malgré une infériorité numérique croissante. Voici les quelques points autour desquels nous devons investir une nouvelle lutte dans les années à venir, et nul doute qu'avec les bonnes méthodes, nous y arriveront :

- Devenir visible sur les médias internet tel que You Tube, DailyMotion, etc... Cela siginifie faire régulièrement des vidéos sur des thèmes variés mais précis, dans le but de convaincre plus de monde, et surtout d'avoir une visibilité bien plus grande de notre mouvement. Ces vidéos, peuvent reprendre pour commencer la technique qu'a mis en place le PCF et le Front de gauche aux présidentielles 2012 avec ce genre de vidéos dont le contenu est plus qualitatif que quantitatif :






et d'autres vidéos, je ne vais pas toutes les mettre... leur intérêt est surtout d'être beaucoup plus pédagogique que des documents écrits traditionnels et peuvent donc toucher un plus large public.

Contrairement à l'extrême droite, nous ne devons pas submerger internet avec un conteu extrêmement quantitatif et confusionnel mais avec un contenu simple, efficace et de qualité, l'exemple des vidéos du fdg était un bon exemple, il faudra aller plus loin encore, et faire appel à la créativité, aux talents et aux compétences de chacun pour enfin exister sur internet. C'est selon moi la priorité n°1. Cela veut dire aussi, que ces vidéos doivent diffuser nos idées en insistant sur le fond, les moyens d'y parvenir, bref, être efficace, ça veut aussi dire être convaincants et pas persuasifs, vous noterez la nuance.

- Outre les vidéos, agrémenter les blogs et forums de documents intéressants comme c'est déjà fait doit continuer, de façon à ce que le fond de nos idées continue à se développer. Cela veut aussi dire qu'il faut remettre entièrement à neuf les sites comme celui de la fédération anarchiste ou d'alternative libertaire qui ne peuvent que décourager une adhésion tellement on a l'impression qu'il n'y a personne pour maintenir ces sites. Il faut d'un point de vue local mais surtout fédéral remettre en valeur blogs et sites pour ne pas faire fuir d'éventuels intéressés ; il faut remettre du cœur à l'ouvrage et simplifier l'organisation des sites pour qu'on puisse s'y retrouver rapidement.
Ces sites servent de relais entre la diffusion de nos idées et nous-mêmes, il est donc important qu'ils soient au point, sinon la coordination de nos actions sur internet ne pourra se faire et nous resterons aussi bas que maintenant de ce point de vue.


- Pour l'extrême droite, à savoir les intégristes, conspirationnistes, nationalistes, nazis, etc... il faut privilégier une stratégie d'affrontements direct dans nos vidéos et une stratégie de l'oubli pour les leurs. Par stratégie de l'oubli, j'entends qu'il faut faire en sorte que ces gens soient peu à peu effacés du net, par un "nettoyage" systématique (je maintiens le mot, vu la gravité de la situation). On a vu l'efficacité du groupe anonymous lorsqu'il s'en est pris aux sites d'extrême droite, il faudrait également nettoyer internet en supprimant leurs vidéos, blogs, sites, etc... Cela est à la limite de la légalité, c'est pourquoi je n'incite pas à ce que nous le fassions nous-mêmes mais que nous privilégions le recensement précis à l'action confuse qui serait propice à faire le buzz, et donc à alimenter leur discours.

En fait, comme l'a dit alain soral, il a dit quelque chose comme : "si je ne passe plus à la télé, à la radio ou sur internet, les gens m'oublient, et en plus ils ne s'en rendent même pas compte parce qu'ils m'oublient !". Bref, mettons en oeuvre leur plus grande crainte : au lieu d'alimenter leurs polémiques et de les mettre en valeur, faisons les petit à petit disparaître, et remplaçons-les par nos médias, qui doivent être de bien meilleur qualité, bien que moins nombreux.

Pour terminer, il faut empêcher leur arsenal de commentaires invasifs d'agir, et pour commencer, recenser méthodiquement et systématiquement les comptes et les informations au sujet de ceux qui articulent et sont la régie de la mécanique de l'extrême droite sur internet. La plupart postent des commentaires en masse avec des "j'aime" ou des "je n'aime pas", selon la vidéo ; ils mettent aussi plein de vidéos sur les thèmes conspis, immigration, religion, identité, etc... ; enfin ils sont très disséminés et nombreux, il faut donc ratisser forums, blogs, etc... pour recouper les informations et les effacer soigneusement. Bref, il faut démanteler leur réseau d'action sur internet pour nous ouvrir la voie, ce sera sans doute le plus compliqué, mais une fois de plus ça n'est pas infaisable.

Et pour vous prouver que c'est la bonne stratégie, je citerai un article parlant de l'attaque des sites d'extrême droite par anonymous, histoire de redonner un peu d'espoir à notre mouvement :
 
Yvan Benedetti, bras-droit de Bruno Gollnisch (mais exclu récemment du FN) et membre historique de l’Oeuvre Française, s’est lui aussi fait hacker quelques jours plus tôt son site web. Comme Bissuel, il n’a pas envie de rentrer dans une cyber-guéguerre avec les militants antifascistes : « Quand je vois qu’ils s’attaquent à des institutions, aux services américains, je crois qu’on ne peut pas faire grand-chose. »


(source : http://www.streetpress.com/sujet/17489- ... ud-a-poils)



Conclusion :

C'est bien sur internet que va se jouer l'avenir du mouvement anarchiste. Une nouvelle partie du mouvement est encore à créer, elle doit être complémentaire avec ce qui existe déjà et aura pour rôle de diffuser nos idées et de faire barrage à l'extrême droite. Car comme vous l'avez compris, c'est parce que nous ne faisons rien qu'ils progressent, maintenant nous sommes de retour et les choses vont changer. C'est pour toutes ces raisons que je lance à partir de maintenant un débat sur ces questions, j'espère qu'il en découlera la prise de décision commune d'investir le web une bonne fois pour toute, je pense que l'avenir de notre mouvement est en jeu et qu'il serait dommage de passer à côté.


Pour un monde sans dieux ni maîtres, atheus.
Les libertaires et l'outil Internet

Partager cet article

Repost 0

commentaires

anti snoring 13/05/2014 13:06

Well this cause for celebration cause there is nothing more than internet that can help you with your daily activities like anything else. Right from evading your loneliness it can be a helping hand at work and also connect with a friend to hang out . Anything is possible now.

Nous contacter

montpellier@
alternativelibertaire.org

Qui sommes nous ?

Blog du Collectif Alternative libertaire (CAL) de Montpellier

AL34

 Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et

communistes libertaires vivant et travaillant sur Montpellier et son département.


Fondée en 1991, AL fonctionne sur un mode fédéraliste et autogestionnaire. L’organisation

est constituée d’une fédération de groupes locaux,


Retour à la page d'accueil

Agenda militant

Nous y serons

MANIFESTATION INTER-REGIONALE ANTIFASCISTE

MONTPELLIER    => DIMANCHE 6 AVRIL

RENDEZ VOUS A 13H A PLAN CABANES

(TRAM 3, ARRET PLAN CABANES)

Articles Par Catégories